Association des soignants Sud Sud-Est

36, Route de Lavérune 

34070 Montpellier

0650917002 ou 0767326101

asssest.com

asssest@outlook.fr

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon

PRÉSENTATION DES METIERS

Sous la responsabilité de l'infirmier, l'aide-soignant s'occupe de l'hygiène et veille au confort physique et moral des malades. Au quotidien, il aide les patients à effectuer leur toilette et à s'habiller.

L'aide-soignant accompagne dans leurs déplacements les personnes privées d'autonomie. Son travail s'étend à certaines tâches d'entretien comme le changement de la literie et du linge, ainsi que le nettoyage et le rangement des chambres et des espaces de vie.

Contrairement à l'infirmier, l'aide-soignant ne donne pas de médicaments et n'effectue pas de soins médicaux. En revanche, il participe à d'autres soins comme le changement de certains pansements et, est capable de mesurer les paramètres vitaux (pression artérielle, température, rythme respiratoire, mensurations ... ) en utilisant des outils spécifiques.

Parce qu'il travaille au contact quotidien des malades, l'aide-soignant est le premier témoin des changements ou des améliorations dans l'état des patients.

L'aide-soignant travaille principalement dans des établissements hospitaliers, des résidences pour personnes âgées ou des crèches. 

Lorsqu'il est salarié d'un centre de soins communal ou d'un centre associatif, l'aide-soignant exerce directement au domicile des malades, effectuant ainsi de nombreux déplacements.

L'aide médico-psychologique accompagne au quotidien des enfants, des adolescents et des adultes lourdement handicapés ou polyhandicapées. Il intervient également auprès de personnes âgées dépendantes.

Se lever, faire sa toilette, prendre ses repas, se déplacer... autant de gestes difficiles pour une personne privée d'autonomie.

Outre les soins quotidiens, l'aide médico-psychologique anime les activités de vie sociale et de loisirs de son patient. Il a un rôle d'éveil et de soutien de la communication, verbale ou non. Selon le handicap, il propose des activités culturelles, sportives ou créatives (dessin, modelage...). L'objectif est double : développer des capacités motrices et sortir une personne de son isolement.

Près de 90 % des aides médico-psychologiques exercent dans le secteur privé associatif. Les autres appartiennent aux fonctions publiques territoriale et hospitalière. L'aide médico-psychologique travaille au sein d'une équipe pluridisciplinaire composée de professionnels paramédicaux et sociaux.

Dans une maternité ou un centre hospitalier, l'auxiliaire de puériculture donne les soins courants aux nouveau-nés ou aux enfants en bas âge. Il surveille leur courbe de poids et de température, veille à leur hygiène, prépare les biberons.

 

Il accompagne aussi la maman dans son apprentissage des soins au bébé. Il assiste aux consultations données par le médecin, gère les dossiers et effectue, aux côtés de la puéricultrice, des visites dans les familles pour conseiller les jeunes mamans.

 

Enfin, c'est lui qui assure l'entretien de la chambre de l'enfant et du matériel utilisé. Il veille à leur hygiène et à leur alimentation, apprend l'autonomie aux plus grands. L'organisation de jeux et d'activités d'éveil constitue un autre pôle important de son travail. Il permet de développer la socialisation de l'enfant avant son entrée à l'école.

L'auxiliaire de puériculture travaille toujours au sein d'une équipe constituée d'une part de personnel médical, d'autre part de travailleurs sociaux. Selon les cas, son activité professionnelle est placée sous la responsabilité d'un médecin, d'un infirmier ou d'un éducateur de jeunes enfants.

Préparer les repas, faire le ménage ou s'occuper de démarches administratives... autant d'activités élémentaires qui paraissent impossibles à réaliser pour une personne handicapée, malade ou dépendante. L'auxiliaire de vie assiste, à leur domicile, ces personnes en difficulté dans leur vie quotidienne.

Réconforter la personne, la distraire, l'accompagner lors de sorties mais également l'aider à prendre soin de son apparence (coiffure, maquillage, choix des vêtements...). L'auxiliaire de vie sociale veille au maintien ou au retour à l''autonomie de la personne et évite son isolement.

L'auxiliaire de vie sociale repère les capacités et les difficultés de la personne, ses besoins et ses attentes. Il met en oeuvre un accompagnement adapté à sa situation, soit en l''aidant, soit en se substituant à la personne.

L'auxiliaire de vie exerce au domicile des personnes aidées.  Plus de 80 % travaillent dans des associations et des entreprises spécialisées dans l'aide à la personne. 

D'autres exercent dans le cadre de la fonction publique territoriale. Ils sont employés par les communes et les centres communaux d'action sociale (CCAS). Ce sont des agents sociaux territoriaux recrutés sur concours.

Les agents des services hospitaliers sont chargés de l’entretien et de l’hygiène des locaux dans les hôpitaux et les structures médico-sociales. Il est responsable de la propreté et du rangement des mobiliers.

Par ailleurs, c’est lui qui suit le matériel médicochirurgical d'un service et qui actualise les supports de suivi des équipements.. Il réalise ses activités en respectant les règles de sécurité et les mesures de prévention des bio-contaminations.

Son activité le mène aussi à effectuer le service hôtelier, c'est-à-dire la réception des plateaux-repas, l’adaptation, la distribution et la desserte, auprès des patients ou des résidents. I

En maison de retraite, il apporte en cas de besoin son concours à l’aide soignant dans certaines de ses fonctions (aide la personne dans les gestes de la vie quotidienne et repère les modifications de son état).

Ils ne participent pas aux soins aux malades et aux personnes hospitalisées ou hébergées.